02 novembre 2014

MOLLY

à perdre haleine à en mourir et puis ta douce et bonne voix   on reprendra va la balade et puis la main que tu me donnes   déambulons tu te tais on écoute la romance des arbres   et puis c'est toi non pas une autre   mes yeux se fondent dans les tiens et puis voici le temps des songes celui des nuits de brumes des grisailles des feuilles aux vents   voici venir la tête hideuse de l'hiver son ombre gigantesque et noirâtre ou se cognent nos têtes enchantées   des pluies  de... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]