10 novembre 2014

MOLLY

Venise   voilà écoute les sons discordants d'un violon lent écoute l'agréable musique du cristal entrechoqué.   doucement issu d'on ne sait ou l'esquisse d'un sourire sur des lèvres trop douces pour pouvoir faire penser à autre chose que brin de bougainvillé.     doucement de trop beaux yeux bleus pour donner l'envie de s'y noyer.   (Pâques 1968 ).    
Posté par Georges Mazou à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]