18 novembre 2014

j'ai relu

j'entendis murmurer à voix basses : " voila Heredia, le poète " et l'admiration brillait dans de nombreux regards. ce soir-là,ma vanité déjà grande toucha à la démesure , et la sensation de n'avoir qu'à lever la main pour toucher le ciel submergea mon égo et m'insuffla le courage de réaliser ce qui, avec le temps , serait une des actions les plus importantes de ma vie : avancer vers le groupe de jeunes gens parmi lesquels je venais de découvrir Lola Junco, m'arrêter à une distance correcte, et sans dire un seul mot, regarder la jeune... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]