10 mars 2015

les miettes

paramaribo   la vie ordinaire se règle en cash sans carte de credit   les rythmes de la vie et du travail sont lents indolents exception faîte de la conduite automobile on évite guère les clichés du sud   des terrains vagues des arbres magnifiques des espaces urbains décousus   laville s'étend plate très loin par zones communautaires le centre historique se resserre sur les berges du fleuve placide   des échaffaudages sur les batiments en refection sont de bambous branlants ou des gars... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]