surinam

 

ici

la synagogue

ceint de son parc

ou gisent encore

des sépultures de marbres clairs

voisine

l'imposante et blanche mosquée

par respect

le muezzine

y reste silencieux.

 

d'innombrables bus

décorés flashis

de portraits d'artistes et chanteurs

pour d'innombrables courses

vers les banlieux lointaines

ou la campagne.

 

la pauvreté dans le sud

marcher et porter.

 

et puis

le long de la route du retour

des masures

de bois vieillis

oû l'on devine

des hamacs lentement occupés

de formes sombres.

 

des maisons neuves 

aussi

triomphent

de leurs toitures

rouges et bleues

dans

des jardins fleuris.

 

( avril 2013)

DSCN4793