guyane

 

le quartier

entre Chamoiseau et Jorge Amado

la division sociale

par la hauteur

nous sommes tout en haut

en bas

les cases de l'oncle tom

ou peut s'en faut

 

les scooters

le jeu des enfants colombiens

la vieille femme

qui ne bouge guère de la cour

vouée àl 'entretien de la maison

le linge qui sèche

le va et vient des ados

noirs

fiers

sûrs d'eux

de leur puissance

( de leur avenir ? )

 

dans la ruelle

la Fiat rouge est toujours là

en panne depuis des semaines

les locaux de l 'association portes closes

puis plus loin

le carré vague de parking

que tout le monde partage

même pour les détritus

et le bris des bouteilles de bierres

 

l'épaisseur des femmes

se traînant sous la chaleur

les jeunes filles enceintes

les cris de bébé

les écoliers joyeux

uniformisés

propres et bavards

 

les femmes jouaient aux dominos

dans la ruelle

bigoudis sur la tête

c'est samedi

le bonjour est discret

 

les haîtiens

ont dégagé le coin des détritus

ils s'y sont installé pour les grillades

l'alcool incertain

et la musique

font la caisse

ce soir le quartier est haîtien

impossible de faire autrement

personne n'y songe d'ailleurs.

 

( octobre 2013 )

DSCN5793