02 juillet 2015

les miettes

au Royau   creux d'une roche abrité du vent peinard l'oeil clos au soleil ascétique de Pâques devant la mer tranquille et plate comme l'horloge au clocher voisin   respirer fond la gamelle laisser glisser le fatras des images et des mots n'être que là petit Boudha   un bout précieux précaire de sérénité que les cris joueurs des enfants au bout de la plage viennent viennent déchirer en rappel de partage.   (lundi de Paques 2015 )
Posté par Georges Mazou à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]