22 décembre 2015

j'ai relu

des deux entrées du café, elle empruntait toujours la plus étroite, celle qu' on appelait laporte de l'ombre. elle choisissait la même table au fond de la peite salle. les premiers temps, elle ne parlait à personne, puis elle a fait connaissance avec les habitués du Condé dont la plupart avaient notre âge, je dirais entre dix-neuf et vingt-cinq ans.elle s' asseyait parfois à leurs tables, mais, le plus souvent, elle était fidèle à sa place,tout au fond . elle ne venait pas à une heure régulière, vous la trouviez assise là très tôt le... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 21:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]