la belle au bois dormant

 

la perte

parfois

ébranle jusqu'à l'assise

vous laissant en héritage

la fébrilité coléreuse et l'inquiètude

les nuits blanches ingérables sont là

pour le mal digérer

juqu'aux levés des aurores

bonnes filles

vous cueillant même aux hivers

des lumières de la vie

au prix assuré de lassitudes

et comme on dit chez nous

d'être tout à fait à l'ouest.

 

( Perros janvier )

DSC_6896