19 mai 2016

les miettes

la lecture de Dante.   il en faudrait de presque rien devant la grève peut-être pour l'immonde de son silence l'inépuisable aux décors de vacances rejoindre les champs de l'indien sous quelques nuages blancs lessives de passage   deux coups de brasses la gueule ouverte poissson trop nourri   crâne en bataille épuisé d'en compter les failles   d'un monde mal habillé cahotant et lourd de la lourdeur des camions matinaux qui s'en vont donner subsistances en quelques affaires des cités   ... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]