les insomnies

 

la nuit

gros suroit

drisses et galets à coeur joie

ça souffle

 

demain

les colères sombres de ce temps

quelques marines

toujours les mêmes

sous boucailles assurées

sans pareilles

 

le début d'un récit

tant conté

comme chants sacrés

qui parfois nous élèvent .

 

( Perros. février)

DSC_8563