Au seul détour des phrases .

 

Au ridoir des questions

savait pas bien s'y prendre

qui bafouillait

au seul détour des phrases

 

comme si

le gris du ciel

lui pesait trop

sur les bras

 

les nuits

longues tourmentées

il s'enivrait de lecture

il disait

ainsi les hommes parlent

et je les écoute

 

le plus souvent

les gens l'ennuyaient

bavant tout le jour

l'ordinaire servi

 

sur ses carnets à spirales

il s'essayait aux mots

comme on trace par jeu

des lignes sur le sable.

 

 

(Perros. Septembre ) .

DSC_1055 (2)