Sertao

 

La route

droite interminable

de chaque coté

masquant toute perspective

arbustes

épineux

les uns dans les autres

denses

illisibles

et qui ne laissent place à aucun layon visible

du désertique

qui ne donne rien à voir

d'ou émergent quelques rares cocotiers

 

de temps à autres une percée

quelques masures habitées

tuiles fragiles poussière toles

quelque hamac occupé à l'ombre

anes et chevaux tranquilles

divaguent

jour de lessive

le linge bien passé sèche au vent

parfois plus loin quelques maigres troupeaux de vaches

 

le puissant 4x4 fonce

chahutant

dans les ornières

fonce

comme un belier

en mal de repousser

la lassitude paysagée

le non-lisible silencieux

on en finit par somnoler .

 

( Février)

Sílvio-Jessé-ilustração