Jeri ( 1)

 

un dernier village populeux

et c'est la mer

grise et en paix

qu'on longe en se bringuebalant dans les dunes tourmentées

pas de route pas de piste

on se débrouille

avec les traces des précédents

 

le village est tout au bout

posé dans le sable

des allures new-âge revenues du passé

retenues là par on ne sait

quel effet de mode saisonnière

 

c'est plutôt paisible

tourisme blanc cosmopolite

teintes surfeurs blonds bronzés on beach

les pauvres

ceux du cru

viennent y tenter de vendre

leurs camelotes et hamacs colorés

joliment tissés

sur la plage et les terrasses ombragées

 

la mer est retirée

par effet de marée

ce n'est pas le bleu lagon des catalogues

trop de sables brassés

les grandes dunes blanches

ou se baladent quelques chevaux

un ciel immense tropical

on peut poser son

sac

 

lui aussi il a aimé la mer

toute sa vie

mais

il ne la reverra plus .

DSC_1497 (3)

 

( Février )