29 mai 2020

les miettes

Miroir .   Des mots pas à pas ça chahute hésitant balourdise résonne butte on s'y cogne la tête cherchant tous les bleus du monde dans les prosodies du commun par la fenêtre la mer de toujours respiration en attendant que tombent des miettes sur les feuilles du carnet croire à l'élan des arbres et du vent aux livres et tableaux de quelques autres plus doués à une chanson douce à l'ombre d'une femme aux gestes complices on veut croire aux tas éparses moisonnés d'une vie .   ( PERROS ; 28/ 05 ) .
Posté par Georges Mazou à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]