02 septembre 2020

les miettes

une part des choses.   parfois les mots comme glas en chapelle l'ère de la défiance de la paranoïa sous les masques imposés sommes tous devenus malades et prisonniers sans lendemains véritables encombrés d'incertitudes une attente inquiète insensée en place des fêtes de l'été infantilisés sans dieux possibles les espaces ne sont plus notres faire comme si même sur les remparts de St Malo farce sinistre crépusculaire s'appliquer à petits pas privés du rire de toute légèreté sommes devenus les créatures... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]