ULYSSE .

 

Ulysse se tient sur son banc

casquette délavée sur son crane bien chauve

l'oeil mi-clos au soleil de l'été

il regarde la mer

les îles au large

son horizon courbé

 

mais c'est fini

coeur rayé

ne lui reste que la vie de bernic

 

les images les pastels

les chansons envolées

les ciels changeants

les gestes d'une femme

 

tout ce qu'il trimbale

en silence

ronchonnant en lui-même

sur le tout ça pour ça .

 

 

( Perros . juin . )

mba-82-955-1