Des dimanches .

 

 

On voudrait pouvoir écrire

 

craie ardoise et doigts légers

mélodies et blues

les fins de journées du dimanche

quand

coeur soulevé mal au bide route retour

de tant d'ennuis débacles répétées

sentiment piétiné

d'être resté en rade

terre lumineuse à portée de bottes

quarantaine oblige

garde grand-âge

ronger son frein musique son temps

même sac tout pareil

dans les poussières tordues grisées de la vie .

 

 

(Perros . avril . )

Hopper_gas