26 juin 2015

les miettes

guadeloupe   les moutons blancs venus de l'hexagone les métros les békés de l'autre tous les autres condamnés à l'horizon du tous les jours.
Posté par Georges Mazou à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2015

les miettes

  guadeloupe   trois choses peuvent caractériser cette île sa douceur l'odeur des grillades les clivages sociaux qui sautent à la gueule .
Posté par Georges Mazou à 18:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2015

les miettes

guadeloupe   et puis les mots d'ici sont magiques kerukera maria galanda la désirade ça sent bon le cuir la poudre l'or et les galions.  
Posté par Georges Mazou à 01:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juin 2015

les miettes

guadeloupe   ronronner dans son hamac quand la lourde pluie tropicale dégringole en torrent sur les palmiers nains d'alentour que montent fabuleuses les effluves du jardin .   (mars 2015 )
Posté par Georges Mazou à 23:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2015

les miettes

marie-galante   la langue créole si belle structure totalement l'ensemble social marque les séparations et la couleur de peau.
Posté par Georges Mazou à 23:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2015

les miettes

marie-galante   partout la canne à sucre des champs immenses c'est la saison et dans les distilleries le parfum sucré ample entêtant des arômes.
Posté par Georges Mazou à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2015

Posté par Georges Mazou à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2015

Posté par Georges Mazou à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2015

les miettes

marie-galante   le héron blanc garde boeuf veille sur la vache débonnaire couchée dans les herbes hautes   adjoindre par évidence le substantif douceur à cette île au bord d'un certain paradis.   ( mars 2015). l    
Posté par Georges Mazou à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2015

les miettes

guadeloupe   sous la chaleur de l'après midi le coin bienvenu de la terrasse à l'ombre on se laisse aller au lent balancement du hamac bout du nez dans la douceur du vent d'alizées seul le coq non loin dans le jardin semble n'avoir rien compris du haut de sa crête chanteuse.
Posté par Georges Mazou à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]