21 juillet 2015

les miettes

sur l'écran vert péninsulaire du Dourven les arbres portent en bleu les prénoms étrangers de disparus de la misère contemporaine coup de poing assuré.   ( Locquemeau . juillet 2015)
Posté par Georges Mazou à 21:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juillet 2015

les miettes

du plomb en estomac chaîne de prisonnier pour privation d'horizon on peut chantonner aussi mais ça passe pas un bout d'irrémédiable que l'on a pas choisi il n'y fait rien de changer de décors on cherche un regard pierre de lune qui ne vient jamais.   ( Ploumanach . juillet 2015)  
Posté par Georges Mazou à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2015

j'ai relu

les ennuis commencèrent, pour moi, dès le début du voyage . parti en cab,de mon hôtel, par un aigre matin de mars ,j'avais sans encombre traversé Baltimore et me trouvais, à l'heure ponctuelle, sur la jetée du port indiquée. un remorqueur devait m'y cueillir,pour me faire traverser la baie et m'emporter à bord de l'Elseneur . or il était neuf heures bien sonnées, et point de bateau ! enfoncé dans mon cab ,j'y gelais sur place, avec une irritation croissante, à mesure que le temps passait. sur le siège extérieur, le cocher et Wada,... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2015

les miettes

le grand timanou   un bateau objet rêvé des maniaques je sais de quoi je parle   pourtant désormais les bateaux  me font mal retour au temps fauché de jeunesse au temps promis que reste-t-il de tout celà.   ( Pontrieux. julillet 2015 )
Posté par Georges Mazou à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2015

les miettes

sur la quiètude tiède du port le ciel se voile lentement à ce jeu le soleil s'essoufle et puis soudain mille verres brisés scintillent en reflets d'eaux devant les lignes de mouillages .   (Ploumanach . juillet )
Posté par Georges Mazou à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2015

les miettes

le banc d'galets sous la vague verte et luisante d'une tombée de nuit roule chemin de fer pas pressé d'été sous le regard enchanté des enfants de juillet   il regarde les deux comme assis sur son cul vidé d'sa vie en attente suspendu au fil primesautier du ça cloche un peu   fait bon d'être là pourtant dans la douceur miraculée du soir   tant pis si c'est comme ça demain l'autre jour après tout   quelquechose lui dit en sourdine qu' c'est plus salé quand même.   ( Trestraou.... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 06:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2015

les miettes

dans l'après-midi les lumières indociles du jusant contre un noroit faiblissant mille moutons dispersés et bruyants font la joie certaine d'un certain regard de l'être là ici maintenant sans le fatras grisé forcément grisé des ordinaires.   ( La Trinité . Paimpol. juillet.)
Posté par Georges Mazou à 11:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2015

les miettes

la senteur des genets d'or du début de l'été dans un serpentant chemin creux vers une mer enluminée d'un soir d'avant la brume.   ( Lancieux juin 2015 )
Posté par Georges Mazou à 10:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2015

Posté par Georges Mazou à 10:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2015

les miettes

St Tugdual   c'est au bout d'un chemin caressé d'ombres et de lumières l'ordre des vieux et grands chataignés garde l'enclos de pierres et la chapelle jolie close sur son passé et l'aujourd'hui de juin.  
Posté par Georges Mazou à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]