26 avril 2015

les miettes

extérieur à ce monde dans la position équivoque du visiteur   on voudrait pouvoir tout ramasser tout empiler de la Guyane transfigurer ce monde en un grand fleuve littéraire   ici la sensualité la chaleur les corps prévalent et s'imposent dans l'immédiateté de l'existence du temps présent   on comprend mieux sur l'île de Cayenne les écrivains de ce continent c'est une terre de récits.   ( octobre 2013 )  
Posté par Georges Mazou à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2015

un cri parmi les autres

la Méditerranée n'est plus la mer bleue de nos étés elle est devenue sangs noyés l'inacceptable la honte de nos jours.     ( Perros .avril 2015 )
Posté par Georges Mazou à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2015

les miettes

guyane   la vie ici est pleine de paradoxes ceux de notre temps fragile de Kourou décollent les meilleures fusées du monde mais Cayenne souffre sans cesse de coupures de courant l'argent circule beaucoup la pauvreté s'étale un ordinateur affuté posé sur un océan vert de précarité le néo-colonialisme existe je l'ai rencontré.     ( octobre 2013 )
Posté par Georges Mazou à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2015

les miettes

guyane   la mer ici souvent couleur de ricoré au lait de nescafé refroidi s'épuise dans des clapots drus déferlants ici l'Amazonie nous arrose du grand courant cotier de toutes les terres arrachées de tous les fleuves de tous les limons spongieux de toute cette immense vie organique baroque dont il ne reste sur les plages que les sables brouillés.   ( octobre 2013 )  
Posté par Georges Mazou à 10:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2015

les miettes

guyane   les fleuves  chargés alluvionnaires ou les marées remontent dans une étrange étreinte avec la forêt striés chaque matin de brumes et du vol decidé de perroquets criards   deux urubus immenses survolent silencieux le carbet haut et noirs ils usent sans effort des ascendants dominateurs au dessus de la canopée dans l'attente dont ne sait quoi.   ( octobre 2013)
Posté par Georges Mazou à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2015

les miettes

guyane   le grand timanou annonce la tombée de la nuit en forêt on dit que la lune est en hamac   la nuit la forêt les lucioles innombrables expérience singulière de se trouver comme l'enfant en présence d'un monde quasi-indéchiffrable les sont viennent de partout la vie grouille ou prédominent les insectes   on ne peut rien nommer ni expliquer se laisser aller au fond du hamac suspendu dans l'immensité invisible dérouté méditant sur les mots organisateur du monde et qu'ici on a pas.   ... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2015

les miettes

guyane   le quartier entre Chamoiseau et Jorge Amado la division sociale par la hauteur nous sommes tout en haut en bas les cases de l'oncle tom ou peut s'en faut   les scooters le jeu des enfants colombiens la vieille femme qui ne bouge guère de la cour vouée àl 'entretien de la maison le linge qui sèche le va et vient des ados noirs fiers sûrs d'eux de leur puissance ( de leur avenir ? )   dans la ruelle la Fiat rouge est toujours là en panne depuis des semaines les locaux de l 'association... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2015

les miettes

guyane   anecdote   conversations le soir à l'auberge autour des tables de gros bois le Mongh' aux experts agronomes venus de Montpellier -savez vous quel est le signe de richesse chez nous ? - non ?  - le coco ! éclats de rires pour initiés.   (octobre 2013 )
Posté par Georges Mazou à 09:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2015

les miettes

guyane   l'Approuague ou l'on pêche la torche gros poisson hideux que l'on dévore avec délice dans l'auberge au bout du chemin rougeâtre ouvrant la densité forestière   le carbet domine le cours d'eau ou la nuit dans la brume épaisse la forêt offre de partout ses bruits cris hurlements et chants devant la sourde inquiètude faute d'habitude mais qu'elle merveille du fond de son hamac.   ( octobre 2013)  
Posté par Georges Mazou à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2015

les miettes

Posté par Georges Mazou à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]