06 juillet 2015

les miettes

au fond de sa vie d'aussi loin qu'il se souvienne il n'aura fait que cela contempler la mer être devant elle   l'agitation sociale les amours étaient d'un autre pli   tu partageais tous ces espaces la.   ( avril )  
Posté par Georges Mazou à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juillet 2015

les miettes

devant  la mer la tentation du silence.   (avril)
Posté par Georges Mazou à 00:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2015

les miettes

au Royau   creux d'une roche abrité du vent peinard l'oeil clos au soleil ascétique de Pâques devant la mer tranquille et plate comme l'horloge au clocher voisin   respirer fond la gamelle laisser glisser le fatras des images et des mots n'être que là petit Boudha   un bout précieux précaire de sérénité que les cris joueurs des enfants au bout de la plage viennent viennent déchirer en rappel de partage.   (lundi de Paques 2015 )
Posté par Georges Mazou à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juillet 2015

j'ai relu

le combinat pour enfants c'est aussi une zone.avec un poste degarde, un portail,des baraques et des barbelés.mais si les baraques sont standard,les inscriptions qu'on lit sur leurs portes sont inattendues. "nourrissons" ..."sevrés"..."débrouillés" ... Pour commencer, on me met chez les débrouillés . cela me rend d'un seul coup une faculté perdue :celle de pleurer.depuis plus de trois ans un désespoir sec me brûlait les yeux. et voici qu'en ce jour de juin 40, assise sur unpetit banc bas dans un coin de cet étrange local,je pleure. ... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 23:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2015

Posté par Georges Mazou à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 juin 2015

les miettes

guadeloupe   retour c'est toujours la même chose Orly matinal le coeur n'est pas à la fête le manque de sommeil il fait froid   Paris / Brest atterrissage début d'après- midi dans la grisaille collante le parking lointain venté de frais on tire la valise en remontant le col d'une polaire d'ici traditionnel.   ( mars 2015 )
Posté par Georges Mazou à 22:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2015

les miettes

on ne se lasse pas de l'émeraude des bords de plages et puis un jour venu les îles d'encres pâles hautes claires se profilent dans l 'horizon matinal du bateau pour un au revoir.   (Marie-Galante. mars 2015)  
Posté par Georges Mazou à 09:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2015

NE PAS SE TAIRE !

hier encore portions jeunesse en bandoulière prenions Rimbeau à la lettre les contes des révolutions tenaient lieux de prières tout nous était promis tout nous était dû   mais aujourd'hui s'ils nous restent traces d'amours nos enfants les lumières de l'aurore en juin venu c'est le moyen-âge sa violence lapidaire qui viennent nous rappeller salement au réel des corps   oui nous avons vieilli dans cette histoire de dupes même s'il nous reste la vieille colère des gens solidaires.   Perros.28... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2015

les miettes

marie-galante   la saison de la canne des tracteurs partout chargés les routes jonchées de cannes coupées tombées des remorques   plus agricole que touristique ce qui la sauve au prix d'une certaine rudesse des habitants moins affables que méfiants qui lui donnent son équilibre de terroir conservé son calme est à mille lieues de la grande terre.    
Posté par Georges Mazou à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2015

les miettes

marie-galante ici il faut demander avant que de photographier la moindre vache la moindre fleur et quant aux gens eux même diplomatie et doigté de rigueur nos ruraux hexagonaux des années 50 devaient être comme cela bourrus méfiants cabochards.
Posté par Georges Mazou à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]