01 juin 2015

les miettes

lanzarote   le jardin des cactus tout en cercle comme ventre ouvert on y trouve des merveilles pour l'oeil et la curiosité   la fondation son coté cavités des laves labyrinthique laisse perplexe l'hestétique des noirs et blancs tranchés vaut vraiment coup d'oeil   au fond à Lanzarote le plus interressant c'est son aspect volcanique dans ses différents attributs. c'est ce qui a tout structuré.   ( 29.01)  
Posté par Georges Mazou à 09:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2015

les miettes

sur l'île peu d'oiseaux ce que l'on peut comprendre en ville peu de livres on évite d'étaler les journeaux et les nouvelles du monde le touriste lambda doit rester psychotique   immédiatement l'odeur des villes espagnoles la chaleur sèche ou se mêlent remontées des canalisations et celle attirante du bon café matinal d'arrière salle   à cette époque de l'année les gens agés sont dominants je suis l'un d'eux ça me déprime toujours nul jugement ici de la suffocation c'est la vie qui se tort adieu les... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2015

les miettes

ici les nageurs sont de long-court peut-être rêvent- ils dans leurs bulles à faire la traversée des îles je les admire de mon surplomb de sinusite et de toux irritantes .    ( Lanzarote janvier 2015 )
Posté par Georges Mazou à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2015

les miettes

lanzarote   El Golfo un premier vrai soleil en terrasse aux bruits des vagues ce moment rare ou la réalité vient répondre positivement à ce que l'on avait imaginé le verre de vin blanc léger  un peu aigre sans fond vraiment mais frais et de pays il faut choisir le poisson du jour de la petite daurade grillée cerises de vadrouille.   (Lanzarote ;janvier)
Posté par Georges Mazou à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2015

les miettes

lanzarote   dans le sud de l'île des terres noires de laves ou les hommes s'échinent à cultiver la vigne par petits enclos successifs ici des hommes de la terre font le paysage autant qu'ils s'yadaptent merveilles d'intelligence.   (fevrier 2015)    
Posté par Georges Mazou à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2015

les miettes

lanzarote   le personnel s'agite efficacement autour de nous c'est partout pareil on reconnait ceux du peuple à ce que ses membres font pour la plus part plus agés que leurs ages leur vestiaire est terne et fatigué et en leurs corps de la défaite mal portée je ne suis pas loin d'eux.   ( 2015.)
Posté par Georges Mazou à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2015

Lanzarote

Lanzarote,dimanche 25 janvier nous y voilà à cligner l'oeil dominical au soleil d'un avril timide assis sur un vieux banc devant la plage pieds étalés sur la rambarde de pierres noires devant c'est une autre île montagneuse et bleutée qui s'étale pourle joli du paysage mais la qualité de la lumière mais la qualité bienheureuse de l'air tant qu'il semble que les gens s'obligent à se mouvoir dans le calme et la lenteur des chanceux   (avril2015)
Posté par Georges Mazou à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2015

Posté par Georges Mazou à 09:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2015

j'ai relu

c'est un dimanche en fin d'après midi, aux ombresdéjà longues sur les places du centre, aux rues de banlieue vides ou l'asphalte bombé à un reflet de bronze . seul le ronflement d'un ventilateur qui claquette par intervalles sort d'un café . comme s'il y avait quelqu'un à son pied, un regard monte dans le branchage d'un platane, contemple les innombrables boules de semence au balancement incessant, les feuilles lippues à longue tige, par à-coups prises d'un même mouvement, pilote aux bras multiples, les couvées de soleil d'un jaune... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 08:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2015

les miettes

le mauvais mois   quelques femmes l'ont laissé sur le bord du chemin s'interroger encore dans la résonnance glacée des solitaires   demeurent les lumières les soleils que nous avons tant partagés   ce qui reste d'une vie après tout des traces d'encre   le crabe en novembre à choisi son heure matinale des années maintenant qu'il boite et cahote     et l'horizon courbé a flèchi dans son ouest faut relever le col aux vents frais des soirées   reste la terre pour s'y cogner et... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]