13 avril 2015

les miettes

guyane   l'Approuague ou l'on pêche la torche gros poisson hideux que l'on dévore avec délice dans l'auberge au bout du chemin rougeâtre ouvrant la densité forestière   le carbet domine le cours d'eau ou la nuit dans la brume épaisse la forêt offre de partout ses bruits cris hurlements et chants devant la sourde inquiètude faute d'habitude mais qu'elle merveille du fond de son hamac.   ( octobre 2013)  
Posté par Georges Mazou à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2015

les miettes

Posté par Georges Mazou à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2015

les miettes

on se demandera longtemps encore qui a bien pu avoir cette idée là peut être un lecteur de Dino  Buzzati plus surement un marchand du temple mais le pont est là se projetant au dessus de l'Oyapock bel ouvrage moderne mais inutile faute de route personne ne peut l'emprunter.   dans dix ou vingt ans peut-être St georges la somnolente aura quelques chances dedisparaitre alors engloutie parl'oubli et la forêt.   (octobre 2013 )
Posté par Georges Mazou à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2015

Posté par Georges Mazou à 15:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2015

les miettes

guyane   la route de l'Est sinueuse et bossue mal ficelée au travers de la forêt jusqu'au fleuve Oyapock celui du trafic et  de la désespérance   St George vide d'activité les gens semblent traîner dans l'ombre solaire d'un restant d'administration coloniale qui veut taire son nom un bout du monde écrasé de soleil décrit dans tous les romans du sud.   de l'autre coté le continent le Bresil la petite ville colorée de la débrouille des nuits réputées des petites mains de la pauvreté une... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2015

les miettes

guyane   le quartier assemblage de cubes et balcons plusou moins riches entre-coupés de cours intérieures le plus souvent couvertes les toits ou dominent les teintes tuiles et rouilles des arbres aussi reprenant toute la gamme des verts les chants d'oiseaux des bruits d'eaux dela musique colombienne des voix parfois fortes et discoureuses dans la ruelle les joueurs de dominos claquent fort sur le formica de la table on déplace les sièges en plastic d'un bord ou l'autre suivant la course de l'ombre à l'ouvert... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2015

Posté par Georges Mazou à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 avril 2015

les miettes

guyane   la savane de Matiti les matoutous,mygales innofensives l'art Tembé qui date sans doute du 17ème d'abord mode de communication secret entre les esclaves   les noirs marrons l'expression vient de l'espagnol cimarrone s'échapper fuir racines de douleurs.   ( octobre 2013)
Posté par Georges Mazou à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 avril 2015

les miettes

Guyane   lechemin de la Mirande sur le mont grand Matoury le rorota la plages des brésiliens le 23 rue christophe Colomb et l'avenue de Gaulle le namvanaux haricots rouges dessert étrange  épais indigeste chez Camille à Kourou l'histoire du jaguard qui tua les chiens celle du garimpeiros qui emporta la télé le tempé art coloré des noirs marons le malarode médicamentanti-paludien.   ( cayenne octobre 2013)  
Posté par Georges Mazou à 11:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 avril 2015

j'ai relu

c'est la comtemplation silencieuse des atlas, à plat ventre sur le tapis,qui donne ainsi l'envie de tout planter là.( ... ) lorsque le désir résiste aux premières atteintes du bon sens, on lui cherche des raisons.et on en trouve qui ne valent rien. la vérité, c'est qu'on ne sait comment nommer ce qui vous pousse. quelque chose en vous grandit et détache les amarres,jusqu'au jour oû, pas trop sur de soi, on s'en va pour de bon . un voyage se passe de motifs. il ne tarde pas à prouver qu'il se suffit à lui même. on croit qu'on va faire... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]