08 mars 2015

les miettes

surinam   on va sur le fleuve en aval compter les  dauphins bl ancs   au dessus de l'estuaire des mangrovers échassiers blancs plantés sur des pieux des frégates en brigades de cerfs-volants   pas même la fraicheur maritime des fins de journées mais l''ouate équatoriale étalée pour toujours.   ( surinam 2013 )  
Posté par Georges Mazou à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2015

les miettes

surinam   la vieille ville aux trottoirs défoncés des eaux stagnantes un peu partout d'antiques masures de bois pourris des miracles colorés de réhabilitation   le marché au bord du fleuve on y suffoque d'odeurs de poissons cernés de mouches de pauvreté bruyante et colorée   et là dedans les gens bigarés assurent calmement du multiculturel bien compris   il est vrai que ce pays  a payé cher le prix de cet équilibre   on marche le poids épais de la chaleur vous transforme aussitôt... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2015

les miettes

surinam   dans une guinguette au bord du fleuve un homme tient un beau serpent gris dans sa main comme d'autres gardent leur chien auprès d'eux   ici on boit de la Parbo elle est bonne   des travaux dans l'hôtel des draps et tissus blancs étalés partout et dans la chambre le climatiseur se prend pour un réacteur d'avion   picorer de la fine cuisine thaïlandaise dans la douceur nocturne du jardin c'est au jardin d'eden lointaine banlieue tout le monde s'y rend.     ( avril 2013 )... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2015

les miettes

Surinam   on traverse le fleuve sur des pirogues les pieds un peu dans l'eau   la route d'Albina vers Paramaribo taxi brousse chaleur route à l'africaine émotions garanties   laterite  des routes des pistes peut-être la couleur la mieux partagée du monde   les tongs savates les mieux partagées du monde   on passe le grand pont qui enjambe le fleuve chocolat la ville plate s'étend  en contre-bas.     ( surinam avril 2013)
Posté par Georges Mazou à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2015

les miettes

guyane     la nuit chaude tombe sur la plage une grosse tortue luth lourde lente massive sortie des vagues lutte pour monter dans le sable on souffre pour elle dans son immuable épuisement.   ( Cayenne avril 2013 )  
Posté par Georges Mazou à 13:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mars 2015

les miettes

guyane   les serpents ont le corps squameux   la montagne des singes hauts les coeurs   les bushis nengues ( les noirs marrons dont les ancêtres s'étaient réfugiés en forêt aubord des fleuves )   leshommes amérindiens portent le kalimbé rouge.   nager dans l'eau claire d'une piscine Pavarotti en fond sonore de la joie retrouvée   voyager s'oublier un peu mais tu me manques tellement.   (Cayenne mars 2013 )
Posté par Georges Mazou à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2015

les miettes

guyane   les pluies drues et sévères bloquent les oiseaux bavards dans les bougainvillés rouges carmins de leur opulence   un escargot de guyane dans le jardin énorme sous les averses   la maison de quartier ouverte à tous lesvents les colis alimentaires masquent si mal l'humiliation de la misére   ( Cayenne mars 2013)
Posté par Georges Mazou à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2015

les miettes

guyane   sur le marché de Cayenne dans les coloriages chaleureux de l'exotisme les ranboutans d'asie le bouillon d'Awara fruit de palmier transformé en pâte pour la fête de Pâques   le durian fruit / chose du Laos dont on garde longtemps en bouche l'indicible goût   les picolettes petits oiseaux chanteurs que l'on trinbale dans leurs cages comme viatiques entre deux sacs de couac aux rebords des étales.   la boisson fraîche  au gingembre que l'on sirote dans la fraicheur des halles en... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2015

les miettes

guyane   l'enchantement des mots nouveaux pour un monde immense inconnu les abords de la guyane   poteau mitan substantif essentiel la mère porte la famille la maisonnée   lepayo payo (prononcer papayo,parait-il ) l'oiseau sentinelle de la forêt son chant enregistré pour la sonnerie des portables   les chablis,arbres tombés en forêt partout,encombrant les layons cycle naturelle s'en méfier   le ficus étrangleur arbre parasite qui étouffe les autres les arbres cathédrales aussi les... [Lire la suite]
Posté par Georges Mazou à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2015

les miettes

les fleurs d'ajoncs jaunes fluo persan citron le vert japonais foncé la terre verte de Nicosie et l'ardoise des vagues parfois devant les décors de la mer songer et s'dire comme ça n'être plus qu'une fiction.   ( Landrellec février 2013 )
Posté par Georges Mazou à 12:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]