la diagonale toscane.

 

les contingences .

 

Attendre un train au bout d'un quai

et traverser Paris navette oblige

un jour de pluie

chercher un horizon quelconque

à Charles de Gaulle

entre bretelles et bétons

 

chercher encore

le numéro de son logement sur San Jacopo

aller-retour garantis

 

être balloté

dans le système abscon

des billeteries pour entrer aux musées

grimper

au bout de son souffle sur la Cupola

pour admirer la fresque immense du jugement dernier

avant tout en haut

de jouir du point de vue dominateur

 

se battre avec les prises électriques

rétives aux branchements

s'étonner des rares lampes de chevets

toutes tamisées de couleurs

ce qui n'invite guère à la lecture

faut croire qu'ici

l'italien vit dehors et dans sa cuisine

 

en ville toujours se méfier du GPS

le plus direct à tout coup

DSC_1110 (2)

conduit à d'impossible ruelles

aventures florentines assurées

 

rentrer nuitamment à Luccia

derrière la gare

par la via del fosso

déserte silencieuse interminable .

 

( Toscane.septembre . )